jeudi 18 juillet 2019

Cold Winter Challenge 2018

Comment ça se passe?


En gros, il y a quatre menus et pour réussir ce challenge, il faut lire 1 titre dans un des menus ou dans les 2, 3 ou 4, selon ceux qui vont vous tenter bien évidemment. Et pour y arriver, vous aurez entre le 1er décembre 2018 et le 31 janvier 2019.
 
Cette année, on peut ajouter des catégories à nos lectures pour gagner des points et cela nous permet de rentrer dans un palier de lecteur, mais cette partie-ci n'est pas obligatoire, elle est juste bonus.
 
Les 4 menus?
 
Je vous mets la présentation de Margaud qui est très explicite.



Les catégories bonus?

Je vous partage l'image de Margaud qui est à nouveau très explicite.


Les différents paliers?

Je vous copie/colle ce qu'à écrit Margaud, c'est très bien expliqué.

  • C'est l'heure du thé. De 1 à 10 points devenez un petit Bonhomme en pain d'épices
  • Pas de repos pour les braves ! de 11 à 20 points vous serez un Lutin du père Noël
  • Qui croira en vous ? de 21 à 30 points vous transformerez chaque brise en tempête de neige, devenez Jack Frost
  • Dès 31 points, palais de glaces et bonhomme de neige à gogo ! Libérée, délivrée, laisser chanter la Reine des neiges qui en est vous ! 
Vous voulez en savoir plus? 


Je vous invite à visualiser la vidéo de Margaud. Vous pouvez participer au groupe créé pour ce challenge sur Facebook et qui disparaitra une fois le challenge terminé.

Quel menu j'ai choisi?


3 menus! J'ai d'office laisser tomber le menu "Marcher dans la neige" cette année-ci.

Quels livres ai-je choisi alors?

Magie de Noël : La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard
Flocons Magiques : Bjorn le Morphir
Stalactites Ensanglantées : La Quiche Fatale de M.C. Beaton (Agatha Raisin, Tome 1)

Le Baby fera aussi son challenge de son côté.

Bon challenge à tous

L'ombre de l'Ankou de Jean Vigne

Synopsis

Lotie, petite Parisienne de 11 ans, déménage pour la Bretagne. Une terre de légendes, lui disait-on. En guise de légende, la voilà dans un vieux manoir perché tout au bout du monde. Une bâtisse poussiéreuse, perdue sur une lande désertique. Pas de quoi enchanter la jeune fille. Elle va s’ennuyer ferme ici, sans ses amies, c’est certain. S’ennuyer ? C’est sans compter sur l’arrivée d’une étrange créature. Une silhouette encapuchonnée, armée de son immense faux, dressée sur ce bateau illuminé par cette seule lanterne. Qui est ce redoutable inconnu ? Pourquoi revient-il chaque nuit sur cette plage de galets ?


Mon avis

Aaaah. Il me tardait de plonger dans ce titre. J'ai découvert Jean Vigne avec sa trilogie Néachronical publiée chez le même éditeur et il me tardait de retrouver l'auteur et son imagination. Puis la couverture et le synopsis donnent envie et le livre est tout petit. Le pumpkin Autumn challenge était le moment idéal pour plonger dans cette lecture.

J'ai de nouveau passé un bon moment avec cet auteur. Je vais sans doute être courte dans cette chronique car j'ai lu le titre il y a un bon moment et je vais éviter de trop en dire pour ne pas spoiler.

J'ai aimé ce petit voyage en Bretagne. C'est un endroit où je me rendrais bien (et je précise que de base, je ne suis pas quelqu'un qui voyage beaucoup). L'ambiance du manoir et de ses alentours donnent envie aussi de s'y rendre.

J'ai bien aimé l'histoire qu'à imaginer l'auteur ici. L'Ankou est une entité que l'on connait de nom mais que je ne croise pas souvent dans mes lectures. Il possède même des noms différents selon la région et la culture. J'imagine que pour les jeunes lecteurs, cette histoire avec lui les fera un peu frissonner.

A l'image de Lotie qui va avoir peur de cette créature qu'elle ne connait pas. Cependant, elle va puiser en elle-même pour lui montrer qu'il ne lui fait pas peur et qu'il n'a rien à faire ici quand elle va comprendre sa nature grâce à une personne avec qui elle fait connaissance.

L'histoire ne va pas rester sur le genre frisson puisqu'elle va aborder des thèmes un peu plus sérieux comme : le secret familial et la maladie, par exemple. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler mais j'ai trouvé que tout cela se regroupait très bien sans en faire de trop.

En bref, une bonne petite histoire à se caser et à faire lire à votre enfant pour qui est destiné cette lecture. Je pense qu'on peut faire confiance à Jean Vigne pour raconter des histoires intéressantes.



Menu : Automne Ensorcelant
Catégorie : Cristaux, Tarots et Encens

dimanche 7 juillet 2019

Shining de Stephen King

Synopsis

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…

L’hiver, l’hôtel est fermé.
Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien.

Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance: c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny.

Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus.
Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel?

Mon avis

J'espère et j'essaye que non, mais risque de spoilers.

Shining est une relecture faite dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge. mais surtout parce que je voulais relire l'histoire. Je l'avais lue il y a des années pour l'école en secondaire. Je devais avoir 13 ans et n'en avait plus grand souvenir. Puis, j'ai reçu début 2018 Docteur Sleep de Stephen King de la part de ma marraine. Or, c'est une suite de Shining, signe du destin, il me fallait donc le relire. C'est chose faite à présent. J'ai même eu l'occasion de voir pour le première fois Shining à la TV (bah quoi?) au moment où je commençais ma lecture et qu'ils faisaient une semaine spéciale Kubrick.

C'était un plaisir de replonger dans cette lecture. Je me souvenais de ce qui s'y passait dans les grandes lignes mais pas en détail. J'ai même pu comparer avec le film qui m'avait donné une impression mitigée sur certains points. Conclusion, j'ai bien fait de relire l'histoire car certains élements sont quand même bien différents et mon inconscient avait gardé certains éléments en lui. Mais parlons du livre, nous sommes là pour ça.

Je ne vais rien apporter de nouveau avec mon avis sur ce classique du King mais juste partager mes impressions. De plus, je vais avoir un peu de mal car je chronique ce titre longtemps après l'avoir lu.

J'ai vraiment passé un bon moment avec cette lecture. Cette tension psychologique qui monte crescendo que ça soit au niveau de Jack, de Wendy ou de Danny (ou encore Hallorann) est bien présente et empêche de se concentrer sur autre chose afin de ramener l'attention à l'histoire dès que possible. 

J'ai été surprise (visiblement je ne me souvenais pas de cet aspect) et agréablement par le fait que l'ambiance et l'histoire ne soit pas seulement axée sur l'hôtel. Bien sûr, l'hôtel est un personnage à lui tout seul. Il a sa propre vie, son propre vécu, ses propres souvenirs et ses propres objectifs. C'est à lui qu'on doit l'aspect horreur du roman. Mais c'est aussi axé au départ sur le vécu et les ressentis de la famille Torrance. Il y a déjà pas mal de tension et de non-dits dans le couple au départ et ça va bien sûr être un élément dont l'hôtel va se servir pour pouvoir manipuler Jack qui sera le plus sensible à ses ... vibrations. Ca fait partie de la tension psychologique qui monte crescendo (que j'ai évoquée plus haut). Ca donne d'autant plus de profondeur à l'histoire qu'une bête histoire d'hôtel hanté.

Et c'est ca qui est bon dans cette histoire.

L'histoire de l'hôtel est pas mal aussi de son côté, ce qui en fait un personnage entier dans cette histoire. D'autant plus qu'il parait vivant et manipule les personnages. Nous sommes ici dans un huit-clos et a un moment, il n'y a vraiment plus aucun moyen de partir. Cet hôtel est malsain et on le comprend très vite avec Danny même si le lecteur et les personnages n'en ont pas encore une vraie idée.

D'un point de vue psychologique, on peut dire que cela soulève aussi un aspect indirectement : le côté néfaste de la solitude. L'être humain a besoin de social, de relations. Être isolé n'est bon pour personne, même quand on se dit solitaire.

Certaines scènes sont bien flippantes et superbement imaginées en même temps. Je pense à la plaine de jeux. Cet endroit où des enfants jouent en temps normal et apporte beaucoup de bonheur et qui va ici, se révéler être dangereux et pas du tout amical, notamment avec les topaires en forme d'animaux (mais pas que...).

Au niveau des personnages humains, ils sont bien travaillés. Ils ont des comportements qui correspondent à la description de ce qu'ils ressentent et de leur caractère. Danny est bien entendu très attachant. C'est un petit garçon qui est vraiment très intuitif (sans doute très influencé par son don). Il perçoit les malaises/mal-êtres/combats de ses parents et pourtant on lui demande de mener une vie de petit garçon normal. Or, c'est difficile pour un petit garçon de son âge d'avoir son don et de sentir tout ce qui ne va pas. Et surtout de se retrouver là, à l'Overlook.

Il n'y a pas de dichotomie présente dans les personnages : chacun a ses côtés positifs et négatifs.
Je n'ai pas pu détester Jack, par exemple. Il aime sincèrement son fils mais il a du mal à sortir de son vécu, même s'il essaye de son mieux et l'influence de l'hôtel ainsi que l'isolation ne vont pas l'aider à réfléchir et analyser la situation du mieux possible. Il a beaucoup de félures de son côté et l'hôtel va se servir de cela pour l'influencer. Mais d'un autre côté, il a quand même des possibilités de partir, il le comprend ... et ne fait rien pour saisir ces occasions, ou si peu. Dur de se positionner sur ce qu'on ressent pour lui.
Concernant Wendy, on sent qu'elle fait du mieux qu'elle peut avec ce qu'elle a, ses doutes  et ses espoirs mais qu'elle a du mal à s'affirmer dès le départ en tant que femme indépendante. Sa relation avec sa mère l'influence beaucoup. On a du mal à la voir comme quelqu'un qui n'a pas peur de prendre ses décisions et surtout de les assumer. Elle réfléchit beaucoup trop. Elle va se montrer plus forte qu'on ne le soupçonne dans cette histoire.

J'ai été un peu sceptique sur le mot que Danny donne souvent : tromal. Maintenant, je ne sais pas ce que ca donne en anglais et ce n'est peut-être pas aussi évident, mais en français ... c'est d'une évidence. Après c'est vrai qu'il faut avoir le réflexe de se dire qu'un enfant ne fait pas que subir son imagination, et savoir l'écouter dans son instinct et se dire que ce qu'il ressent est réel et n'est pas le fruit de son imagination. Ce qui n'est pas évident pour des adultes, de base.

Que dire de plus? J'ai préféré le livre et n'ai pas trop aimé le film qui en fait des caisses avec certaines choses et ne respecte pas certains éléments. Même si l'ambiance est quand même bien rendu. L'histoire se lit aisément et est de plus en plus difficile à lâcher au plus on avance dans la lecture et que la tension augmente.

Il va falloir me caser Docteur sleep pour retrouver Danny et voir comment toute cette histoire va l'influencer. Il ne peut pas rester intact de tout ce qui s'est passé là.

Menu Automne Frissonnant 
Catégorie Le Fantôme de l'Opéra

mercredi 3 juillet 2019

La Nuit des Totems de Didier Crisse (Luuna, Tome 1)

Synopsis

Dans les légendes indiennes, la tribu mythique des Paumanoks était le lien entre le monde des dieux, celui de la nature et le monde des hommes.

Luuna, la fille du grand Sachem des Paumanoks, est heureuse : cette nuit, elle va enfin rencontrer son totem. L'initiation peut commencer.

Mais le destin prend parfois des routes tortueuses!

Mon avis

Cette lecture est en fait une relecture. Je l'ai lu il y a plus de 10 ans et je me disais que pour le pumpkin autumn challenge ça pouvait être sympa de le relire, surtout que j'ai les 5 premiers tomes et que la série a été poursuivie.

J'ai passé un bon moment. L'univers indien n'est pas souvent rencontré, or c'est un univers intéressant car les indiens étaient quand même fort proches (ou du moins ils étaient fort respectueux) de la nature et des animaux. 

L'univers est quand même assez sombre pour de la jeunesse. Une fois par mois, c'est la nuit de l'Unkui, et il vaut mieux ne pas trainer dans les parages. L'auteur n'est pas tendre avec Luuna ni forcément avec les animaux. Luuna pense même à se venger à un moment, le loup noir l'emportant de son plein gré.

Une saga qui promet donc d'être intéressante à suivre dans la quête de Luuna et dans cet univers ou la nuit d'Unkui tout est chaos. Sans oublier que Luuna peut se laisser influencer autant par son loup blanc que par son loup noir, qui sont ses totems. Ceux-ci cohabitent sans soucis l'un avec l'autre, ils sont d'abord là pour Luuna. 

Menu : Automne Enchanteur
Catégorie : Les métamorphoses

mardi 2 juillet 2019

Deuil & Espoir de Robert Kirkman (Walking Dead, Tome 15)




Synopsis

Tome 15

Mon avis

Tome beaucoup plus calme au niveau des zombies, mais petite tempête au niveau des humains. Chaque personnage a été touché par ce qui s'est passé dans le tome précédent et Rick nous fait une sérieuse remise en question sur lui-même et ses motivations.

Cela a l'air de plus en plus difficile de raisonner de manière objective et raisonnable. Une petite touche d'espoir apparait quand même. A nouveau, le titre du tome porte très bien son nom.

Menu : Automne Frissonnant
Catégorie : Vous prendrez bien un verre de True Blood

mercredi 26 juin 2019

Bilan du mois d'octobre 2018

Voici venu le temps des rires et des chants ... (quoique) ... de présenter le bilan livresque du mois d'Octobre 2018. Un mois très graphiques (bien que j'avais commencé, mais pas terminé, un roman).

Ce que j'ai lu :

https://regardenfant.blogspot.com/2019/06/la-fontaine-de-barenton-de-peru-benoit.html https://regardenfant.blogspot.com/2019/06/le-chateau-de-comper-de-betbeder-et.html https://regardenfant.blogspot.com/2019/06/le-jardinier-de-la-nuit-des-freres-fan.html

https://regardenfant.blogspot.com/2019/06/les-dents-de-pierre-de-christophe.html

Cliquez sur la couverture du titre qui vous intéresse pour en savoir plus.

Si je devais choisir un titre, ça serait ... dur de choisir entre Le premier tome de Brocéliande - Forêt du Petit Peuple et Le Jardinier de la Nuit. Donc, je choisis ces deux-là.

Ca fait un mois fort axé sur la Nature, on dirait.

Ce que j'ai lu :

- 1 début de saga : Tome 1 de Brocéliande -Forêt du Petit Peuple
- 2 suites de saga : Tome 2 de Brocéliande - Forêt du Petit Peuple et Tome 4 des Forêts d'Opale.
- 1 one-shot : Le Jardinier de la Nuit

J'ai commencé le mois de novembre 2018 avec :




mardi 25 juin 2019

Les Dents de Pierre de Christophe Arleston (Les Forêts d'Opale, Tome 7)


Synopsis

Tome 7

Mon avis

Grand retour dans l'univers des Forêts d'Opale et j'ai passé un bon moment.

Un petit récapitulatif est proposé au début de la BD et ça aide à se remettre dans le bain sans trop de soucis.

On retrouve donc nos personnages là où on les avait laissé. Ils poursuivent leur quête pas si tranquillement que ça sur la trace des Titans et de l'ancêtre de Darko. 

On sent qu'on approche de la fin de l'histoire même si on n'est pas encore au dernier tome. L'univers est hostile pour nos personnages. Et ce tome-ci met clairement en difficulté le petit groupe pour la suite.

On découvre un peu moins de créatures et de races, mais on en découvre quand même. Quel riche univers!

Il me tarde de plonger dans le tome suivant pour poursuivre la quête de Darko.


Menu : Automne Ensorcelant
Catégorie : Wiches Brew