jeudi 28 avril 2016

Les ailes d'émeraude d'Alexiane De Lys (Les ailes d'émeraude, Tome 1)

Synopsis

À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans. Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agresser par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels…

Mon avis

Il y a très certainement des spoilers, vous voilà prévenus. Et je préviens, je suis un peu agacée par cette lecture, et cela se ressentira sans doute dans cette chronique.

Cette lecture n'a pas été facile pour moi et pourtant, j'avais très envie de la découvrir. J'ai mis plus de temps que prévu pour lire ce premier tome. Je ne fais pas partie des lecteurs pour qui c'est un coup de cœur ou qui considèrent que c'est un chef d’œuvre magistral. 

Même si j'ai mis du temps à le lire, il se lit aisément. Ça parait contradictoire, mais c'est vrai, si j'enlève ce qui m'a gâché ma lecture, ça se lit aisément. La police est confortable et le style d'écriture est fluide.

Cet univers a du potentiel, je ne le cache pas. L'idée des Myrmes (sorte de peuple de fées) est intéressante et ce que l'auteur développe avec les capacités allant avec cette nature est très bien pensé et en même temps, elle reste logique. L'auteur mêle aussi cette nature avec le monde humain au niveau historique. Ça, il fallait y penser et pourquoi pas puisque c'est bien intégré aussi.

Mais voilà ... c'est tout ce que je vois de positif et retient de cette lecture. Pas mal d'éléments sont venus me gêner pendant ma lecture.

Les incohérences. Cette histoire en regorge pas mal et ce, dès le début. La description physique du personnage est déjà une incohérence en soi, pour moi. Cassiopée est décrite comme étant maigre avec une grosse poitrine. Déjà là, j'étais perplexe ... la poitrine, c'est de la graisse ... donc une grosse poitrine sur un corps maigre ... j'étais sceptique. Puis, je me suis dit, ok ... imaginons que oui, c'est le cas. Puis, plus loin l'auteur nous dévoile le poids de son personnage : 39 kg! Là, non ... ce n'est plus plausible, ni acceptable. L'auteur la fait parfois un peu grossir (mais vraiment un tout petit peu) ... mais on n'a pas vraiment de précision supplémentaire ... On se doute que vu le temps passé, ça n'est pas des masses.

Et bon, si les incohérences restaient dans le domaine du physique, je pouvais encore passer sur ce fait (bien que comme vous l'avez compris, j'ai beaucoup de mal). Mais non, il y en a d'autres et ça m'a gâché la lecture aussi. J'ai pensé abandonné cette lecture plusieurs fois et c'est rare chez moi que je pense ça. Mais, j'ai du mal à abandonner un livre, surtout qu'ici, je me suis dit que l'univers était sympa, que ça ne pouvait qu'aller vers un mieux. Donc, j'ai poursuivi. Je ne vais pas parler de toutes les incohérences, sinon vous allez vous retrouver avec un gros pavé, mais je vais en aborder quelques unes.

La fille, Cassiopée donc, est poursuivie. Elle comprend assez vite qu'elle est repérable quand elle extrait des sous d'un distributeur de billets. Elle retire donc une certaine somme et donne sa carte à un SDF qu'elle utilise comme une marionnette. Ça, ça va. Elle se dit qu'elle doit changer d'apparence. Je trouve ça logique. Elle va donc chez le coiffeur, je trouve ça logique aussi. Puis, elle se rend en magasin pour acheter des vêtements. 
Elle n'a pas le temps, mais trouve le moyen d'essayer une robe pour faire baver un type qui accompagne sa copine, pour tester son capital séduction et voit que ça marche. Puis, elle sort un ... "C'est dégueu! Tous les mêmes!" ... qui sort de nulle part (elle dit que les mecs ne l'ont jamais regardé auparavant) et qui est provoqué par elle. Là, je dis non. Si on allume, on dit pas qu'ils sont tous pareils quand c'est fait de manière très volontaire et qu'on prend le temps pour le faire. 
Ensuite, la vendeuse lui conseille des vêtements, des sous-vêtements ... et Cassiopée ressort avec 4 sacs de vêtements en disant qu'elle n'avait pas le temps d'essayer et qu'elle a pris tout ce que la vendeuse lui a conseillé (mais elle a le temps de se faire remarquer). Et, bonus ... la fille n'a nulle part où aller dormir et elle n'a pas de voiture non plus. 
Elle dépense sans compter, et c'est là qu'on voit que l'auteur sait ce que son personnage va devenir ... tu es en fuite, tu achètes le minimum et tu te prends pas 4 sacs de vêtements. ( et par après, on n'évoque même plus ces 4 sacs).

Ensuite, une gamine de l'orphelinat, s'est cachée dans le coffre d'une voiture et on la découvre au "pays des fées". Cassiopée l'engueule et lui dit qu'elle va faire l'objet de recherches. La petite lui répond qu'elle a fait passer le message via un autre enfant de l'orphelinat, comme quoi elle accompagnait Cassiopée.
Et ... ben, rien ... il se passe rien d'autre. Le message de la petite fille semble suffisant, que la directrice de l'orphelinat s'en contentera sans doute et n'entamera aucune recherche pour la retrouver et la ramener.
Aucune adoption légale n'a donc été demandée. J'imagine que cela lui fait des frais en moins et de la paperasse en moins. Et surtout qu'il s'agit d'une Directrice qui n'est pas consciencieuse dans son travail, qu'elle ne se sent pas responsable des enfants et qu'elle doit être d'un je-m'en-foutisme-royal. (Est-il nécessaire de préciser qu'elle n'est pas décrite comme cela?).

Voilà, j'arrête là avec les incohérences.

Au niveau des personnages. Je ne me suis pas attachée à grand monde. Cassiopée m'a bien agacée. J'aime les personnages qui ont du caractère, mais ici, clairement, elle n'a pas du caractère mais un sacré sale caractère. Elle se dit à elle-même que la violence ne lui est pas commune ... et ben, cette phrase, je suis restée bloquée dessus un assez longtemps en pensant :"WTF".
Elle ne sait pas parler à quelqu'un sans s'énerver et sans le menacer de le tuer ... et ce bout de phrase on le retrouve souvent : "blablabla sinon je te tue" "Je te tues si tu blablabla" "Fais gaffe ou je te tue" "Je vais le tuer" "Je suis à deux doigts de lui sauter dessus et de le tuer". Elle lui saute au cou et serre bien fort. Elle plante son poing dans l'abdomen de machin. Elle cogne de son poing la joue, le nez de truc.
Et le pire où je l'ai vraiment trouvée vraiment gamine et insupportable, c'est quand elle en compagnie du frère de Saphira. Bon sang! Et dans un hôpital en plus! Et personne qui réagit aux bruits alors qu'il doit y avoir des gens travaillant qui ne sont pas loin.
Donc oui, c'est certain que c'est une fille non violente et très attachante.
(On peut dire aussi que pour un corps si maigre, elle se révèle drôlement forte quand elle frappe, mettons ça sur la colère et sa nature de fée, comme ça, ça parait un peu plus plausible ...voyez, je fais des efforts quand même).

Un autre élément qui m'a gâché mon plaisir lecture, c'est ... comment dire?
Les capacités des Myrmes fonctionnent avec les sens. La majorité des Myrmes possède un sens phare. En posséder 2 est plus rare, mais ça arrive, en posséder plusieurs relève d'une belle rareté. Il y a même un sens qui est super rare et qui n'est presque pas évoqué du fait de cette rareté. 
Ensuite, chaque sens possède plusieurs sous-division (disons ça comme ça). Et là, pareil, tout le monde a la même subdivision, en avoir deux ça arrive mais c'est rare, en avoir 3 c'est encore plus rare et en avoir 4 relève de l'ultra rareté. 
Et ben ... on va dire que les capacités Myrmes de Cassiopée, je les ai vues venir à l'avance à chaque description/explication donnée à un moment ou un autre. Et, je trouve ça agaçant!
Je comprends que les auteurs aiment que leurs personnages soient les plus beaux, les plus agiles, les plus intelligents, les plus géniaux et les plus rares possibles ... mais bon ... quand tu lis que certains sens et certaines capacités sont super rares et que tu les vois presque tous sur une même personne ... (et en fait pas si rare puisqu'on nous présente d'autres personnages qui développent aussi ce genre des capacités super rares) ... ben ... moi ça me lasse. Je ne trouve plus les descriptions aussi cohérentes. 

Les Myrmes sont aussi tous des canons à ailes et deux pieds. Tous! Aucune exception. Ah si, Cassiopée, même si elle fait baver des mecs après sa transformation physique.

Au niveau de la romance (puisque c'est un peu beaucoup le but de cette histoire), il y a eu un seul moment où j'ai été touchée sur toute la lecture. Sinon, pour le reste ... je trouve que ça va un peu trop vite pour certaines choses ... même si ô surprise, pas pour le sexe. Ça c'est quelque chose qui est rare, et je trouve ça bien : un couple qui prend le temps pour ce genre de chose. (Et c'est pas faute pour elle de baver sur le corps de son Apollon ailé).
Mais bon, elle sort quand même de nulle part qu'elle dort avec quelqu'un qu'elle s'imagine avoir des enfants avec, alors que ça ne fait pas si longtemps qu'ils sont officiellement ensemble et qu'elle n'y a jamais pensé avant. Bref ...

Donc, voilà ... je crois qu'on peut appeler ça, une déception, un flop. Trop d'éléments incohérents, agaçants, un personnage principal auquel je n'ai pas du tout pu m'attacher et pourtant, cette histoire, elle a du potentiel. Je me demandais si j'allais poursuivre ou pas la saga mais là tout de suite, je n'ai pas envie. Et je me dis que si je dois la poursuivre ça sera avec un tome 2 emprunté ou trouvé en seconde main. Je n'ai plus envie de mettre plus de 10€ si ça continue comme ça.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire