dimanche 3 avril 2016

La Signature de Tito (Tendre Banlieue, Tome 8)



Synopsis

Chronique réaliste des années lycée, cette série est avant tout une bande dessinée d’ambiance. Tito brosse avec tendresse et précision le portrait objectif d’une génération aux prises avec des problèmes quotidiens liés à l’adolescence en milieu urbain.

Mon avis

Si vous suivez ce blog, vous allez me dire :"Mais Thalia, pourquoi tu nous parles du tome 8 alors que nous n'avons vu passer nulle part les précédents tomes sur ton blog?!" Et je pourrai vous répondre que vous avez l'oeil et une bonne mémoire. En effet, je n'ai pas encore parler de cette série sur le blog. 

En fait, il s'agit d'une relecture pour moi. J'ai découvert cette saga avant la mise en place de l'euro, et donc avant l'an 2000. Le prix belge est encore affiché sur la BD. Ma petite maman me les a prêté pour que je puisse les relire. Je me souviens que j'aimais bien cette saga et je voulais les relire. Il faut dire que les revoir donne envie de replonger dans cette saga. C'est donc ce que j'ai fait. Et l'avantage de cette série, c'est qu'on peut les lire dans n'importe quel sens. Si jamais on retrouve un personnage d'un tome précédent, ce n'est pas grave, puisqu'on aborde la vie et le point de vue d'un autre personnage.

Ici, le thème principal est l'adoption et la quête de soi. J'ai apprécié suivre cette histoire et suivre Adrien dans sa quête d'identité. Il se pose des questions légitimes et sait depuis toujours qu'il a été adopté. Mais l'adolescence étant arrivée, il aimerait savoir à qui il ressemble et voudrait voir sa mère biologique. 

Avec beaucoup de colères et de tension allant avec l'adolescence, il mène sa quête comme il peut. J'ai apprécié les parents d'Adrien qui ont plus de recul qu'Adrien et réfléchissent en fonction de ce qui est bien ou non selon eux. Adrien, malgré ses coups de colère, est attachant. On voit qu'il réfléchit beaucoup même si ses émotions sont là et qu'il n'a pas toujours facile avec elles.

La fin m'a quand même un peu frustrée même si elle est touchante dans les propos d'Adrien. J'aurai voulu en savoir plus en fait, plus que lui finalement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire