jeudi 19 octobre 2017

Ma vie de Bacha Posh de Nadia Hashimi

Synopsis

La famille d’Obayda aurait bien besoin d’un peu de chance : depuis l’accident de leur père, la vie dans la campagne afghane n’est pas facile pour la fillette de dix ans et ses soeurs. La tante d’Obayda a une idée pour leur porter bonheur : transformer la fillette en bacha posh, c’est-à-dire la faire passer pour un garçon. D’abord désemparée, Obayda – désormais appelée Obayd – devient amie avec Rahim, une autre bacha posh. En sa compagnie, elle va découvrir la liberté…

Mon avis


Cela fait un moment que j'avais envie de découvrir un titre et le style de Nadia Hashimi, et je suis ravie d'avoir pu enfin le faire via un partenariat avec Livraddict et les éditions Castelmore. Je les remercie grandement de m'avoir donné cette possibilité. Comment s'est déroulée ma lecture?

Très bien. Le style de l'auteur est parfait pour offrir une histoire intéressante et pleine de réflexions à la jeunesse. L’histoire se lit vite et on ne peut que suivre les aventures d’Obayd(a) pour savoir comment toute cette histoire va évoluer.

Plusieurs thèmes sont abordés et attirent l’attention du lecteur pour l’amener à réfléchir : la différence d’éducation fille/garçon, le mariage forcé, l’école, la bacha Posh, la famille, l’identité et l’amitié.

J'ai passé un bon moment à surligner quelques passages tellement il y a des passages interpellants sur la différence entre filles et garçons dans l'éducation. Bien sûr, j'imagine qu'on n'éduque pas une fille et un garçon de la même façon (même si on tente d'effacer les différences entre les deux genres) mais ici, il y a quand même de grandes différences. Exemple : on ne les nourrit pas de la même façon. Or, dans nos pays occidentaux, on essayera d'avoir une égalité à ce niveau.

De plus, l’auteur aborde un sujet plus que délicat … révoltant même et pourtant bien réél comme le mariage forcé à 13 ans. Obayd(a) va aussi réaliser que ça existe et en sera révoltée. Mais que peut une petite fille face aux décisions des adultes et l'injustice de la société ?

On va donc découvrir toutes ces différences entre filles et garçons à travers Obayd(a) et elle apprendra à apprécier avoir des privilèges en étant un garçon. Qui ne les savourerait pas dans ce cas?
Avec ces différences se joint la question de l’école pour les filles aussi. Obayd(a) réalise très bien la chance qu’elle a de pouvoir aller à l’école.

Elle  va aussi chercher son identité, sa place. Tout son univers est chamboulé en se transformant en Bacha Posh. Ses pensées et ressentis sont bien retranscrits et le lecteur peut se mettre aisément à sa place. Elle est touchante et je m’y suis attachée très vite. Je me suis aussi attachée à sa meilleure amie avec qui elle vit une superbe amitié. Sa famille est touchante aussi car elle subit pas mal d’épreuves mais finit par se relever, plus forte et sans doute plus soudée que jamais. Obayd(a) évolue, son entourage aussi évolue et c’est ça qui est superbe dans cette histoire car elle n'est pas seule à évoluer/réfléchir. Il y a beaucoup d'amour dans cette famille et c'est leur grande force.

Je n’ai pas eu de coup de cœur (même si on y est proche) mais j’ai vraiment passé un très bon moment avec ce titre et je le recommanderais ou l’offrirais à des ados sans aucun soucis car c’est un livre à faire découvrir afin de les amener à réfléchir sur certaines choses mais également pour découvrir une belle histoire. On passe par plusieurs sentiments et c'est ce qui fait la force de cette histoire. Et l'auteur semble faire cela le plus naturellement et le plus simplement possible. J'espère découvrir un autre titre de l'auteur assez vite.

lundi 16 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous? 16 octobre 2017

Idée : Mallou
Répertorié chez : Galleane

Qu'ai-je lu depuis le 2 octobre 2017?



Je suis contente d'avoir pu avancer dans mes lectures plus ou moins comme je le voulais. :)

Que suis-je en train de lire?


Pour le moment, on n'avance plus trop dans notre lecture commune mais vous le verrez dans encore quelques "C'est lundi". Le jardin des silences est un recueil de nouvelles que je lis dans le cadre du challenge d'Iluze. Et les nouvelles que je découvre sont sympas dont une qui est un coup de coeur tellement elle est magnifique, symbolique et poétique.

Que vais-je lire la semaine qui vient?



Je vais bien sûr terminer (enfin, j'espère) Le Jardin des Silences. Mon choix se portera ensuite sur un des trois titres que vous voyez ensuite : Orgueil & Préjugés & Zombies ou Résilience (qui sont deux titres qui seraient lus dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, il est temps que je le commence celui-là) ou La Nef du Crépuscule qui se ferait en lecture commune avec Kika

Et vous? Que Lisez-vous?

dimanche 15 octobre 2017

Un petit livre oublié sur un banc de Jim (Tome 2)


Synopsis

Tome 2

Mon avis

Attention, risque de spoilers.

C'est le deuxième tome et il clôture ce dyptique. Je vous laissais avec un avis sur le tome 1 qui était proche du coup de coeur. Mais même si j'ai aimé poursuivre cette histoire et que j'ai passé un bon moment, je n'ai finalement pas eu de coup de coeur.

On continue de suivre Camélia dans sa quête. Elle est absolument obnibulée par l'identité de la personne avec qui elle communique à travers le livre qu'elle a découvert sur un banc. Elle mène donc son enquête pour découvrir de qui il s'agit. Elle va donc faire la connaissance de plusieurs personnages et elle tentera de se fier à son instinct.

Elle finira par trouver de qui il s'agit et la rencontre sera magique. C'est d'ailleurs la partie que j'ai préférée dans l'histoire. Elle est pleine de partages et de douceur.

Mais je dois dire que les rencontres qu'elle fait avant ne m'ont pas plue plus que ça. Yen a une, ça passe encore car on découvre que Camélia n'est pas seule dans sa situation. Mais une autre m'a fait grincer des dents car on devine assez vite où la personne veut en venir, et je n'ai pas apprécier cela ... du tout. C'est juste dommage qu'elle ne se méfie pas plus que ça de cette personne.

L'histoire avec son copain évolue aussi et elle m'a un peu attristée. J'aurai voulu que ça se passe autrement, même si cela semble un peu inévitable au vu du premier tome.

En bref, une histoire à lire pour se plonger dans le plaisir du bookcrossing et dans l'enquête que mène Camélia pour trouver la personne qu'elle cherche. La fin est vraiment magique et magnifique et juste pour cela, il faut lire ce dyptique. Sans oublier le graphisme des dessins qui est très agréable.

 (Juin : BD, Comics, Manga)

mercredi 11 octobre 2017

Bilan du mois de mai 2017

Petit bilan livresque du mois de mai :)

Ce que j'ai lu :

https://regardenfant.blogspot.be/2017/09/un-ete-inoubliable-de-cyrielle-akiko.html https://regardenfant.blogspot.be/2017/09/quand-la-nuit-devient-jour-de-sophie.html https://regardenfant.blogspot.be/2017/09/automne-danais-goldemberg-une-saison.html

Comme d'habitude, si un titre vous intéresse plus particulièrement, cliquez sur la couverture pour avoir mon avis plus complet.

Si je dois ne choisir qu'un seul titre ça serait ... le choix est dur mais je vais bien n'en choisir qu'un seul : Une saison chez les sorcières : Automne. Ce livre est magnifique et les petites sorcières sont rigolotes (parfait pour lire en automne ou pour Halloween). Et je ne peux qu'encourager une petite maison d'édition aussi belle. Akiko est toujours aussi kawaii (mignonne) et je recommande Quand la nuit devient jour malgré quelques impressions mitigées sur certains aspects. 

Ce que j'ai lu :

- un début de saga : Une saison chez les sorcières (Automne)
- une suite de saga : Akiko
- un one-shot : Quand la nuit devient jour

J'ai abandonné : Boule de Suif de Maupassant (pour le challenge 1mois/1genre d'Iluze)

J'ai commencé le mois de juin 2017 avec : 

 

L'intégrale 4 du Trône de Fer est une Lecture commune avec Iluze et Nathalie. Vous risquez de le voir pendant quelques bilans mensuels.

samedi 7 octobre 2017

Ces émissions littéraires - Livrés à Domicile Septembre 2017

C'est au tour de la version belge à être visionnée en ce début de saison. Le générique s'est lui aussi refait une petite beauté :)

Pour commencer, ils ont fait un live le 4 septembre 2017 qu'il est possible de visualiser. Ils présentent quelques titres de la rentrée littéraire. Et j'ai bien apprécié les voir ensemble sous ce format. C'est encore plus agréable et plus proche que l'émission habituelle.

Emission du 18 septembre 2017 

Auteur invité : Joann Sfar - Vous connaissez peut-être
Lectrice :  Joséphine
Replay : ICI

Joann Sfar a une bouille bouille sympathique et l'échange entre Joséphine, Thierry et lui donne envie de s'intéresser de plus près à ses oeuvres dont son nouveau titre.

Michel nous parle de #RLN2017 pour la rubrique numérique.

Underground Railroad de Colson Whitehead est aussi le livre que j'aurai choisi parmi les 3 premiers titres présentés avec La Disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez et Les sables de l'Amargosa de Claire Vaye Watkins.

A choisir, je pense que j'aurai aussi choisi Les Proies de Thomas Cullinan parmi les 3 derniers titres présentés avec Les gens du bureau de Yann Rambaud et Roi. de Mika Biermann.

Joséphine présente son dernier coup de coeur : Nymphéas noirs de Michel Bussi. C'est un auteur que l'on voit de plus en plus.

Emission du 25 septembre 2017

Auteur invité : Olivier El Khoury - Surface de réparation
Lectrice : Alda Greoli (Ministre francophone de la Culture)
Replay : ICI

Thierry qui donne l'avis de ses collègues à leur place était un excellent moment et le pire, c'est qu'on les retrouve vraiment dans sa manière de le faire. Pour le livre imposé (livre que lisent tous les chroniqueurs et la lectrice pour en faire un échange d'avis) : Le Corps des ruines de
Juan Gabriel Vasquez. 


Surface de réparation évoque un double de l'auteur qui s'interroge sur sa passion du foot et surtout d'un club qui lui fait perdre la tête. Rencontre du fils et du père.


Pour la rubrique numérique : Formule Dufranne => Il présente les livres populaires sur le web. Le top 4 du web :

N°1 : Ces rêves qu'on piétine de Sebastien Spitzer
N°2 : Underground Railroad de Colson Whitehead (Ce livre a été présenté dans l'émission précédente)
N°3 : Nulle part sur cette terre de Michael Farris Smith (Il en parle dans l'émission précédente)
N°4 : Par le vent pleuré de Ron Rash

Hillbilly Elégie de J.D. Vance, Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières de Barney Norris et Ma Reine de Jean-Baptiste Andréa. Le choix est difficile mais j'aurai peut-être choisi Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières.

En compagnie des hommes de Véronique Tadjo, Les reflets changeants d'Aude Mermilliod et Le labyrinthe d'une vie d'Adam Foulds. Je pense que j'aurai choisi Les reflets changeants.

Alda nous présente Rosa de Marcel Sel et de L'ordre du jour d'Eric Vuillard. Et elle donne envie pour ces deux titres.

mercredi 4 octobre 2017

Ces émissions littéraires - La Grande Librairie Septembre 2017

J'ai un peu loupé ce rendez-vous la saison passée, j'espère me rattraper cette année. 

Emission du 7 septembre 2017

Invités : Philippe Besson - Leïla Slimani - Amélie Nothomb - Kamel Daoud - Léonor de Récondo

Pour voir l'émission et en savoir plus, c'est ICI que ça se passe.

J'ai beaucoup aimé l'intro et le générique s'est refait une petite beauté :)

Le fait que Philippe Besson fait d'Emmanuel Macron un personnage de roman est intéressant, mais je ne pense pas lire ce livre. J'ai apprécié le fait qu'on essaye de trouver un personnage classique auquel Macron pourrait se rapprocher le plus. 

La partie avec Leïla Slimani et Kamel Daoud est très intéressante et abherrante en même temps : la condition de la femme point de vue de la sexualité. Leïla Slimani est décidément une auteur que j'ai envie de découvrir depuis la sortie de son livre l'année passée : Chanson Douce et cette année avec : Sexe et Mensonges. La vie sexuelle au Maroc. (en BD ou Roman)

"Pour être polie, il faut avoir honte. Je suis née avec l'impression d'être impure".

Kamel Daoud, un portrait en 5 dates est réalisé sur lui et son parcours est intéressant. "Sans les livres, j'aurais cédé à l'absolu le plus ravageur du moment : le religieux"

Point Cardinal de Léonor de Récondo est intriguant avec le thème : un homme, qui est père, se sent femme. Je pourrais être intéressée pour le lire.

La discussion avec Amélie Nothomb pour son livre Frappe-toi le coeur, sur la mère et la jalousie est interpellant. Et surtout quand elle dit qu'elle n'a pas pris le risque d'être mère car elle aurait été une mère poule et que ce n'est pas un cadeau à faire à un enfant. Il faudrait que je me relise un Amelie Nothomb car ça fait vraiment longtemps que j'ai lu un titre d'elle.

Emission du 14 septembre 2017

Invités : Yuval Noah Harari, Boris Cyrulnik, Marie Darrieussecq, Eric-Emmanuel Schmitt, Lambert Wilson

Pour voir l'émission et en savoir plus, c'est ICI que ça se passe.

Bien que ça soit intéressant, j'ai eu du mal à rester concentrée cette fois-ci. La religion est un thème intéressant quand il est abordé comme il est abordé dans cette émission. Le thème des clones et robots et leur apprentissage est intéressant aussi.

Je ne pense pas lire un des titres proposés même si les débats avec les auteurs sont intéressants.

Emission du 21 septembre 2017

Invités : Asli Erdogan, Michel Onfray, Frédéric Gros, Erik Orsenna, Kaouther Adimi, Micha Lescot, Christian Heck

Pour voir l'émission et en savoir plus, c'est ICI que ça se passe.

On commence l'émission avec la lecture par Micha Lescot et Christian Heck de quelques fables de La Fontaine mis à l'honneur grâce à Erik Orsenna et son livre : La Fontaine : Une école buissonnière

On a même eu droit à une fable narrée à l'envers par Fabrice Luchini : Le corbeau et le Renard.

Pourquoi est-on docile/obéit-on? Le thème sur l'obéissance/désobéir est dans le livre de Frédéric Gros avec son titre : Désobéir. Et ils en discutent sur le plateau. "Jusqu'où est-on prêt à obéir? La désobéissance est un devoir envers soi-même suite à cette question". On en vient au thème de la résistance.

Nos richesses de Kaouther Adimi parle d'une librairie "Les vraies richesses" et d'un libraire Edmond Charlot qui ont existé. "Un homme qui lit en vaut deux" l'a interpellée.

Une bibliothèque clandestine est présente en Syrie et elle a été rassemblée par les jeunes syriens en risquant leur vie. Delphine Minoui en parle dans son ouvrage : Les Passeurs de livres de Daraya.
"Les livres sont une arme d'instruction massive => résistance pacifique".

Esli Erdogan est présentée en 5 dates. Parcours impressionnant. Elle doit être jugée fin octobre 2017 et risque la prison à vie. "La littérature est toujours du côté des victimes. J'ai parlé de femmes victimes de viols, des homosexuels, ..." Quelques titres : Le silence même n'est plus à toi, La ville dont la cape est rouge.


Cette émission était très forte de par le thème de la soumission/l'insoumission et la présence d'Esli Erdogan qui est touchante de par la force de ses convictions et de ce qu'elle risque.

Je serais intéressée par Les Passeurs de livres de Daraya et peut-être un des livres d'Asli Erdogan qui intrigue pas mal du coup.


Emission du 28 septembre 2017

Invités : Marc Dugain, Philippe Sands, Tobie Nathan, Alice Zeniter, Gaëlle Nohant, Raphaël Esraïl

Pour voir l'émission et en savoir plus, c'est ICI que ça se passe.

On commence l'émission avec l'assassinat des Kennedy avec Marc Dugain et son nouveau titre : On va tuer Robert Kennedy.

On poursuit avec Raphaël Esraïl avec L'espérance d'un baiser qui va aborder le thème de la seconde guerre Mondiale et d'Aushwitz, un témoignage : le sien.

Philippe Sands nous présente Retour à Lemberg. Il enquête sur le crime contre l'humanité et génocide et découvre que ca commence à Lemberg, village d'où il vient. 80 personnes de sa famille sont mortes sutie au génocide.

Gaëlle Nohant parle de Robert Desnos, un poète résistant dans son dernier livre Légende d'un dormeur éveillé et dans l'émission.

Alice Zeniter évoque les problèmes identitaires des deuxièmes et troisièmes générations des migrants dans son dernier roman : L'Art de perdre

Les âmes errantes de Tobie Nathan raconte ce qui ressort de ses entretiens avec des jeunes en danger de radicalisation pendant 3 ans. "Comprendre c'est vital! Nous souffrons des mêmes maux et j'ai pas envie de les voir partir, j'ai envie de les récupérer avec nous." Il rejoint Alice Zeniter sur le fait qu'il y a un problème identitaire qui sert de faille car ils veulent être compris tout simplement pour eux-mêmes. Il faut capter l'intelligence de ses jeunes et y répondre avec intelligence.

Une émission vraiment intéressante et abordant des points importants. N'hésitez pas à la visualiser.

lundi 2 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous? 2 octobre 2017

Idée : Mallou
Répertorié chez : Galleane

Qu'ai-je lu depuis le 11 septembre 2017?


J'ai bien avancé dans Le Puits de l'Ascension, mais il n'est pas encore terminé. J'ai su me caser tout juste La femme parfaite est une connasse 2 pour le challenge 1mois/1 genre d'Iluze.

Que suis-je en train de lire?


J'espère terminer Le Puits de l'Ascension, il me reste dans les 200 pages au moment où j'écris cet article. 

Que vais-je lire la semaine qui vient?


Le trône de fer est une lecture commune avec Iluze et Nathalie. J'espère pouvoir commencer Ma vie de Bacha Posh cette semaine. 

Et vous? Que lisez-vous?