vendredi 28 octobre 2016

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut


Synopsis

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

Mon avis

Ce titre, je voulais absolument le découvrir depuis qu'ils en ont parlé à La Grande librairie et avant qu'il gagne le Grand Prix RTL Lire 2016, le Prix Roman France Télévisions et le Roman des étudiants 2016. La couverture étant kitch mais attirante et la discussion avec l'auteur a fini d'achever cette envie. Ensuite, j'ai vu une vidéo où Annaëlle des Rats de Bibliothèque sur Youtube (qui est mon gros coup de cœur Youtube) offrait ce titre en concours car c'était un coup de cœur pour elle. Que vouloir de plus? Ben le trouver! Ce fut chose faite dans un récent catalogue de Belgique Loisirs. Et hop, acheté, presque aussi vite entamé. Comment s'est déroulée cette lecture?

Dès le départ, on sent le côté décalé de cette famille particulière et j'ai adoré. J'ai même partagé un extrait sur instagram. Cette famille déborde de folie, de décalage et qui pourtant se trouve tout à fait normale et ce sont les autres qui sont fous. C'est peut-être ça, le secret du bonheur? Car le bonheur se respire, se ressent dans cette famille. Ça respire l'amour, la tendresse, la folie, la folie d'amour.

Et pourtant, leur histoire va aborder un sujet grave qui va les toucher de près, et, ils continuent d'être comme ils sont, donnant une note d'espoir à leur vie parce qu'ils en ont besoin et sont comme ça. 

Qu'est-ce qu'on se sent bien, .... enfin qu'est-ce que je me suis sentie bien dans cette histoire, malgré le sujet grave, j'ai continué à sourire parce qu'on nous présente des situations absurdes mais touchantes.

La folie et la gravité se mélange donc dans ce roman et il se mélange bien. On pourrait penser que l'auteur exagère dans la folie de la mère et dans ce décalage, mais personnellement, je ne trouve pas. Dans la gravité de la maladie de la mère, l'auteur évite le drama et une scène est vraiment intense. Je me suis sentie vibrer avec eux à ce moment-là. 

J'ai beaucoup aimé leur animal de compagnie, même si évidemment, ce genre d'animal est beaucoup mieux dans son environnement naturel. Mais c'est tellement inhabituel qu'il est difficile de ne pas apprécier.

En bref, une lecture qui m'a fait passé un bon moment comme il le promettait et qui garde cette note d'espoir et d'optimisme malgré la maladie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire