mercredi 18 mai 2016

Le lièvre de Vatanen d'Arto Paasilinna


Synopsis

Vatanen est journaliste à Helsinki. Alors qu'il revient de la campagne, un dimanche soir de juin, avec un ami, ce dernier heurte un lièvre sur la route. Vatanen descend de voiture et s'enfonce dans les fourrés. Il récupère le lièvre blessé, lui fabrique une grossière attelle et s'enfonce délibérément dans la nature.

Ce roman-culte dans les pays nordiques conte les multiples et extravagantes aventures de Vatanen remontant au fil des saisons vers le cercle polaire avec son lièvre fétiche en guise de sésame. Il invente un genre: le roman d'humour écologique.

Mon avis

Voilà un titre qu'il me tardait de découvrir pour deux raisons : 1) Le titre, c'est une évidence 2) Ma copine Nath en a parlé en bien. Et ses conseils, j'aime bien les suivre parce qu'elle m'a déjà permis de découvrir de bons titres. (Et je dois encore en découvrir).

J'ai passé un bon moment avec ce titre. Dès le départ, on sent le côté un peu déluré de l'auteur. L'humour et l'ironie transpirent dans ce titre et bien sûr, l'histoire se lit aisément. Que demander de plus pour passer un bon moment?

Le lecteur voyage dans la Finlande et ressent bien l'ambiance des paysages décrits. En plus, une carte de la Finlande est présentée en début de livre (ou en tout cas dans mon édition). Ce qui est pratique pour visualiser un peu le chemin que Vatanen parcourt avec son lièvre. Et avec ce livre, mon envie de visiter la Finlande s'est agrandie. C'est un des rares pays que j'ai envie de découvrir pour les paysages.

Faut-il préciser que j'ai trouvé le lièvre tout choupinou? Vatanen a vraiment de la chance de pouvoir manipuler autant un lièvre, et d'aurant plus un lièvre sauvage ... parce que moi, mon lapin ne se laisse pas faire ainsi. J'ai eu quelques fois peur pour le lièvre, Vatanen doit quand même se battre à certains moments pour pouvoir le garder sain et sauf et près de lui. Un lien s'est indéniablement tissé entre eux et c'est d'autant plus magnifique.

En dehors de cela, Vatanen sort de ce qui est attendu de lui par la société. Il envoie bouler femme et boulot pour parcourir le pays avec le lièvre. D'abord pour le soigner mais ensuite pour évoluer lui-même. Il fait aussi plein de rencontres qu'il n'aurait jamais faites en préservant sa vie de journaliste. C'est assez riche humainement (en plus de sa relation avec le lièvre). Le magazine Happinez n°16 l’appellerait un Downshifter => changer sa vie pour s'épanouir, même avec moins d'argent et en pratiquant des activités manuelles. Quel hasard de découvrir ces deux choses en-même temps quasi. Et c'est un aspect vraiment intéressant et qui permet au lecteur de se poser quelques questions sur l'essentiel de sa propre vie.

J'ai quand même deux bémols. Vatanen commet deux actes que je ne cautionne pas. Je peux à la limite comprendre pour un des deux. Mais pour le deuxième, ce qu'il a fait était pour moi inutile et du gâchis. Le côté inutile est trop présent présent pour moi car pendant tout l'acte, je me suis dit "Mais qu'est-ce qu'il fait? Pourquoi il fait ça? Il aurait pu s'arrêter à tel moment, c'était suffisant.".

Pour cette raison, ce titre ne peux pas être un coup de cœur même si je garde en tête le positif parce que ce livre est positif tout au long. Je comprends que sans ça, il n'y aurait pas eu la fin .... assez incroyable pour un monsieur-tout-le-monde mais qui démontre bien que l'on ne peut pas faire ce que l'on veut dans la société car il y a toujours des répercussions ; en plus de vous trouver bizarre.

Je suis intéressée pour découvrir un autre titre de l'auteur pour retrouver son humour qui si bien écrit, perceptible et particulier tout en nous apportant de la réflexion pendant la lecture.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire